Patrimoine culturel

L’Aisne et la Marne sont également deux départements d’histoire et de patrimoine. Musées, lieux de mémoire, Abbayes. Le temps d’un week-end, d’une journée ou de quelques heures, partez à la découverte de trésors historiques ou architecturaux. Un voyage inoubliable au coeur de notre patrimoine culturel.

Musées et Châteaux

La Demeure des Princes – Condé en Brie

Situé à seulement 5 km du Clos de la Tuilerie, ce château cache dans son parc aux arbres tricentenaires, des merveilles et des surprises. Le Château de Condé est un domaine privé, classé monument historique et habité toute l’année. Ce château permet d’évoquer une partie de l’histoire de France à travers des personnages illustres comme les Condé, les Savoie, Jean de La Fontaine ou le Cardinal de Richelieu et Mazarin.

www.chateaudeconde.fr

Château de Condé en Brie

Musée Jean de La Fontaine – Château-Thierry

Installé dans une demeure de la Renaissance, la maison natale de Jean de La Fontaine est située dans l’ancienne rue des Cordeliers, qui était au 17ème siècle le beau quartier de la ville. Les pièces de la maison sont désormais les salles d’exposition d’un musée consacré à l’auteur et fabuliste.

www.musee-jean-de-la-fontaine.fr

Château de Château-Thierry

Musée Jean Racine – La Ferté Milon

Le musée Jean Racine est installé dans la maison de sa grand-mère paternelle, qui l’éleva. Vous pourrez y découvrir des documents et des oeuvres d’arts variés.

Musée régional du machinisme agricole – La Ferté Milon

Découvrez un panorama complet de l’outillage et des instruments depuis la préhistoire afin de comprendre l’évolution de l’agriculture dans l’histoire de l’humanité.

Lieux de mémoire

Cimetière Américain Oise-Aisne – Seringes et Nesles

Le cimetière américain Oise-Aisne est le deuxième plus important de la Première Guerre mondiale en Europe.

Il contient 6012 pierres tombales alignées en longues rangées symétriques dans un cadre verdoyant et paysager.

www.abmc.gov

Cimetière Américain Aisne-Oise

Nécropole – Neuilly St Front

Cette nécropole française de 10607m², édifiée en 1919, contient 2072 corps dont 239 ossuaires. On y trouve également 18 tombes de soldats britanniques, tués en 1914 et en 1918.

Mémorial de la Côte 204 – Château-Thierry

Le Monument Américain de Château-Thierry est un monument en pierre impressionnant par sa taille représentant l’amitié franco-américaine.

Il fut édifié en 1929 au somment d’une colline dont les américains se rendirent maîtres le 2 juillet 1918 après une série d’attaques et de contre-attaques, à 204 m d’altitude, d’où le surnom du monument.

Nécropole Américaine du Bois de Belleau et Musée de la Mémoire

Le Bois de Belleau est le lieu d’une triste et néanmoins célèbre bataille ayant opposé les forces de l’Empire germanique aux troupes alliées dont une majorité composée de soldats américains. C’est devenu un lieu unique pour le corps des Marines des Etats-Unis d’Amérique.

www.musee-memoire-souvenir-belleau.com

Monument Quentin Roosevelt – Coulonges-Cohan
Mémorial de la division Arc en Ciel – Fère en Tardenois

La Caverne du Dragon –

« Une marche, puis deux, puis trois… La lumière disparaît progressivement à mesure que l’on s’approche… La fraîcheur du lieu se fait ressentir petit à petit, l’obscurité vous enveloppe, le silence s’impose : vous voilà arrivé dans l’antre de la Caverne du Dragon. »

Une entrée de la Caverne du Dragon en juillet 1917 Intérieur d'une creutte Soldats prenant leur repas à l'intérieur de la Caverne du Dragon en 1917 Cimetière situé à l'intérieur de la Caverne du Dragon en 1917 Plan de la Caverne du Dragon au 30 juin 1917 Vue de l'extérieur de la Caverne du Dragon vers 1925

Lors de la Première Guerre mondiale, et dès les premiers mois de l’année 1915, des troupes allemandes investissent une carrière de pierre probablement exploitée à partir du XVIème siècle, sur le Chemin des Dames dans le département de l’Aisne. Plus qu’un abri de fortune, la grotte se transforme vite en enjeu militaire stratégique.
L’une des légendes ayant peut-être inspiré aux Allemands le nom de « Caverne du Dragon » est la présence d’armes, aux sept entrées prêtes à cracher le feu tel le dragon à sept têtes.
Les mitrailleuses sont postées. L’ennemi à abattre : les combattants français… Le Drachenhöhle vient de naître, et le sang coule déjà.

www.caverne-du-dragon.fr